Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Équipes

Equipe 2 : Régulations lors de la morphogénèse (Levi)

par webmasterUSM501 - publié le , mis à jour le

Pendant le développement les facteurs de transcription Dlx sont des régulateurs clés de la morphogénèse ; chez l’adulte, ils jouent un rôle important dans le contrôle de l’homéostasie tissulaire (par exemple dans l’os) et de la reproduction. L’équipe 2 aborde ces différents niveaux fonctionnels avec trois objectifs principaux :

  1. Fournir de nouvelles connaissances sur le développement, la fonction et la pathologie du système reproducteur féminin et masculin.
  2. Comprendre comment des structures cranio-faciales complexes adaptées à la prédation se forment au cours du développement ; proposer des scénarios possibles pour l’évolution de la tête des vertébrées et pour l’origine de certaines malformations cranio-faciales.
  3. Analyser le rôle des gènes Dlx dans le maintien de l’homéostasie et de l’intégrité tissulaire chez l’adulte en particulier dans les os et dans le système nerveux.

Nous allons générer des mutations conditionnelles et inductibles chez la suris de Dlx5, Dlx6 et de leurs cibles en aval. Ces modèles génétiques seront utilisés pour tracer le destin des cellules précurseurs en la présence ou l’absence de ces facteurs de transcription ou à l’ablation de cellules Dlx5/6-positive à des moments et des endroits spécifiques. Ces stratégies génétiques in vivo seront complétées par une analyse transcriptomique pour identifier et valider les voies moléculaires impliquées dans les processus étudiés.

Objectif 1 : Nous avons montré que facteurs de transcription Dlx5 et Foxl2 ont des effets opposés sur la régulation des hormones stéroïdes et sur ​​la reproduction. L’inactivation ou la réduction de la allélique de Dlx5/6 engendrent des niveaux de testostérone réduits et l’infertilité. Plus récemment, nous avons recueilli de nouvelles données montrant que dans le tractus génital féminin Foxl2 et Dlx5 sont également fortement exprimé dans l’utérus où ils présentent un profil d’expression complémentaire. Foxl2 est principalement exprimé par le stroma de l’utérus tandis que Dlx5 est surtout présente dans le composant glandulaire de l’endomètre. En utilisant les modèles génétiques décrites ci-dessus, nous allons d’abord examiner le rôle fonctionnel de Dlx5 et Foxl2 dans le développement et la fonction du système reproducteur. Ensuite, pour identifier des cibles potentielles d’activation/répression du réseau de régulation Dlx5/6-FoxL2 → StAR dans le contrôle de la stéroïdogenèse.

Objectif 2 : Nous avons précédemment montré que Dlx5 et Dlx6 sont nécessaires et suffisantes pour spécifier l’identité maxillo- mandibulaire pendant le développement embryonnaire. Nous voulons étudier comment ce processus de spécification prend place. Nous allons ensuite mettre l’accent sur le rôle odontogénique de Dlx5 et Dlx6 et analyser leur fonction dans la détermination de la forme, la position et l’identité des dents et dans le contrôle de leur différenciation. Ce projet peut fournir des indices plus généraux sur la façon dont les changements dynamiques dans les interactions épithéliales - mésenchymateuses auraient pu être à l’origine de mâchoires fonctionnels muscularisées adaptés pour la prédation.

Objectif 3 : Dlx5 et Dlx6 participent à déterminer la différenciation de cellules souches dans la moelle et dans le cerveau. Nos nouvelles souris mutantes conditionnelles vont permettre d’analyser la fonction des gènes Dlx chez l’adulte, disséquer leur rôle dans le maintien de l’homéostasie tissulaire et identifier les facteurs perturbant leur fonction.

Composition de l’équipe :
Responsable

Giovanni Levi, DR CNRS
giovanni.levi@mnhn.fr
01.40.79.36.21

Enseignants-chercheurs et chercheurs
Anne Bachelot, MC UPMC
Yorick Gitton, CR CNRS
Nicolas Narboux-Nême, MC MNHN

Ingénieurs, techniciens
Anatasia Da Silva-Rocha, TCN CNRS
Gladys Alfama, TCN CNRS

Etudiants
Camille de Lombares, doctorante